Turgot

Turgot

Anne-Robert-Jacques est le fils cadet du prévôt des marchands Michel-Etienne Turgot, qui commande en 1734 le plus célèbre des plans de la capitale vue à vol d’oiseau. Destiné à l’état ecclésiastique, le jeune homme soutient en 1750une thèse sur les progrès de l’esprit humain, avant de se tourner vers la magistrature à la mort de son père. Il fréquente les philosophes et les physiocrates, collabore à l’Encyclopédie, préconise la tolérance et même la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Intendant de Limoges (1761-1774), il y applique ses théories et fait progresser cette région défavorisée. A l’avènement de Louis XVI, nommé contrôleur général des finances, il tente de généraliser sa politique de réformes audacieuses : abolir la dîme et les corvées, réduire les dépenses pour éviter d’augmenter les impôts, libérer l’industrie et le commerce, instruire le peuple… En 1776, victime d’une cabale, il ose cette mise en garde : « N’oubliez pas, sire, que c’est la faiblesse qui a mis la tête de Charles 1er sur le billot ! » Disgracié, il reçoit l’ordre de ne plus reparaître à Versailles et se retire dans cette maison, pour y mourir en 1781

About the Author:

Passionné de ces petites histoires qui font la grande, j'ai conçu ce site pour partager avec le plus grand nombre cette passion.

Leave A Comment