Les premiers bouquinistes

Home/Monuments, Personnages/Les premiers bouquinistes

Les premiers bouquinistes

Dès 1530, l’essor du livre contribue au rayonnement de la capitale. A côté des grands libraires et imprimeurs établis au Quartier latin apparaissent très tôt des colporteurs de gazettes et libelles : ils n’ont pas droit aux boutiques et installent leurs fonds sur des tréteaux, voire des pièces toile posées à même le sol, quand ils ne transportent pas leur marchandise dans un panier d’osier suspendu à leur cou. Une sentence du bailli du Palais de justice, datée de 1578, en autorise 12, contraints de se fixer deux par deux sur 6 emplacements autorisés, aux alentours du pont Saint-Michel ou Notre-Dame. Les autres subsistent dans l’illégalité, jusqu’en 1618, où ils sont tenus de porter sur leur pourpoint une « marque ou écusson de cuivre ».  

About the Author:

Passionné de ces petites histoires qui font la grande, j'ai conçu ce site pour partager avec le plus grand nombre cette passion.

Leave A Comment