La rue Léopold Bellan

Home/Monuments, Personnages/La rue Léopold Bellan

La rue Léopold Bellan

Cette rue, entièrement bâtie dès le XVe siècle, était alors nommée « ruelle des Aigouts » : une branche du Grand-Egout la parcourait en partie à ciel ouvert avant de rejoindre la rue puis le faubourg Montmartre. Elle fut ensuite connue sous le nom de « rue du Bout du Monde », du fait de l’enseigne d’une maison située, en 1705, à l’emplacement de l’actuel n°2 : cette enseigne-rébus montrait un os, un bouc, un oiseau ‘duc » et un globe terrestre. En 1807, les riverains obtinrent son changement en « rue du Cadran ». En 1937 enfin, elle prit le nom d’un conseiller municipal. Son pavé fut exhaussé en 1815 pour faciliter la construction d’un égout ouvert. Le n°1 est une belle maison construite en 1744-1745 par l’architecte Legrand l’Aîné pour le maître-maçon Etienne Regnault : le chiffre de ce dernier figure sur les appuis des fenêtres du côté de la rue Montorgueil. Au n°15, la maison au plan en équerre appartenait en 1691 à Louis Rémi, sieur d’Aranjon. C’est dans cette rue que mourut, le 18 août 1720, Jacques Vergier : poète, auteur de contes en vers et de chansons à boire, il fut assassiné à coups de pistolet par la bande de Cartouche, et enterré en l’église Saint-Sauveur. 

About the Author:

Passionné de ces petites histoires qui font la grande, j'ai conçu ce site pour partager avec le plus grand nombre cette passion.

Leave A Comment