Jean Le Rond d’Alembert

Home/Monuments, Personnages/Jean Le Rond d’Alembert

Jean Le Rond d’Alembert

Né le 16 novembre 1717, abandonné sur les marches de l’église Saint-Jean Le Rond par sa mère, la marquise de Tencin, le futur mathématicien et philosophe est recueilli par l’épouse d’un vitrier, madame Rousseau, qui vit ici. Très attaché à elle, il demeure 48 ans chez sa nourrice, malgré les 12 000 livres de rente que lui lègue son père, le chevalier Destouches, après avoir pourvu à son éducation. Bachelier ès arts, il se consacre aux mathématiques après avoir essayé le droit et la médecine ; ses premiers travaux le font entrer à l’Académie des sciences comme associé astronome adjoint, à 24 ans. En 1745, il s’engage avec Diderot dans la grande aventure de l’Encyclopédie ; chargé de la rédaction du Discours préliminaire, véritable manifeste des Lumières salué comme un chef-d’œuvre dès sa parution (1751), il y souligne le lient entre le progrès social et celui des sciences. Sa célébrité lui ouvre tous les salons, de madame Geoffrin à Julie de Lespinasse, chez qui il s’installe en 1764. Elu membre de l’Académie française en 1754, il en devient le secrétaire perpétuel jusqu’à sa mort, survenue le 29 octobre 1783. 

About the Author:

Passionné de ces petites histoires qui font la grande, j'ai conçu ce site pour partager avec le plus grand nombre cette passion.

Leave A Comment