A l’origine simple chemin vers Saint-Ouen, Argenteuil, le Roule et Neuilly, la rue Saint-Honoré s’est développée à la fin du XIIe siècle, après la création des Halles. Sous le règne de Philippe-Auguste, elle faisait partie de la « croisée » de Paris avec les rues Saint-Jacques et Saint-Denis. Elle prolongeait la rue de la Ferronnerie et se terminait à la porte Saint-Honoré, déplacée du 111 au 161, en 1380, avec l’enceinte de Charles V, puis sous Louis XIII, vers 1634, à l’intersection de la rue Royale. Le long de cette voie se trouvait l’église St-Honoré, le collège des Bons-Enfants, l’hospice des Quinze-Vingts, les couvents de l’Oratoire, des Feuillants, des Capucins, des Capucines, des Filles de l’Assomption et de la Conception.