Pour la petite histoire, l’origine du pont d’Austerlitz vient de la nécessité de relier le faubourg Saint-Antoine sur la rive droite au jardin des Plantes sur la rive gauche. Bonaparte qui n’est pas encore devenu Napoléon décide en 1801 de la construction de trois ponts sur la Seine: le Pont d’Austerlitz ; le Pont de la Cité et le Pont des Arts. Au début du xixe siècle, un premier pont est construit. En 1801, l’ingénieur Becquey-Beauprépropose un pont construit entre 1802 et 1807. Il s’agit d’un ouvrage de cinq arches en fonte de 32 m d’ouverture, s’appuyant sur quatre piles et deux culées en maçonnerie.

Entre 1814 et 1830, le nom est changé en pont du Jardin-du-Roi pour ne pas indisposer les nouveaux alliés prussiens et russes. Après que l’ouvrage eut retrouvé son nom d’origine, sa rénovation, devenue nécessaire, est entreprise sous le Baron Haussmann.

En 1854, le pont est jugé dangereux. Il est alors reconstruit en pierre en 1855 et décoré de motifs incluant les noms des principaux officiers tués à la bataille d’Austerlitz. Sa largeur est alors portée à 18 m puis à 30 m en 1885.