Ici se situait jusqu’en 1874 la place centrale de Saint-Marcel, village fortifié, puis faubourg de Paris annexé sous Louis XV. C’était un ancien cloître, joignant depuis le XIe siècle la collégiale Saint-Marcel et l’église Saint-Martin. Recouverte par le boulevard Saint-Marcel, elle consistait en un rectangle parallèle à l’actuelle avenue des Gobelins, d’environ 70 mètres par 45. La « ville » Saint-Marcel (ou Saint-Marceau), fondée au Ve siècle, s’étendit en cercles successifs de la Bièvre à la rue de la Reine-Blanche, puis à la rue Le Brun. Vignobles à l’est, carrières au sud, bouchers, tanneurs au nord, puis brasseurs, teinturiers et tapissiers à l’ouest assuraient une richesse qui ne dura guère au-delà du XVIIe siècle.