Sélectionner une page

Les Archives nationales sont une création de la Révolution française. Dès le 29 juillet 1789, le règlement de l’Assemblée nationale prévoit la conservation de ses documents écrits, et la nomination d’un archiviste ; un décret de septembre 1790 sanctionné par Louis XVI officialise l’institution. Napoléon Ier s’intéresse de si près aux « Archives de l’Empire » qu’il ordonne en 1808 l’acquisition des palais des Rohan-Soubise ; le 15 février 1810, il vient même rendre une visite-surprise au garde général Daunou, et se déclare satisfait de l’installation provisoire effectuée à l’hôtel de Soubise. Rêvant d’un dépôt central européen, l’empereur en pose a première pierre le 15 août 1812 dans l’île aux Cygnes. Son projet est abandonné sous la Restauration, mais, grâce à une patiente politique d’acquisition et de travaux d’agrandissement, en 1941 les Archives s’étendent sur tout le quadrilatère de l’ancien « Chantier du Temple ». En 1983, Stanislas Fiszer remporte le concours pour la construction du CARAN (centre d’accueil et de recherche des Archives nationales), inauguré en mars 1988.