Sélectionner une page

Au milieu du XVIIIe siècle, l’entrepreneur Rondel créa le premier passage du Saumon, reconstruit en 1826-1828 par l’architecte Rohault de Fleury. C’était alors un ensemble de galeries de près de 300 m (galerie Mandar, au salon, des Bains), où l’on trouvait des boutiques pour la plupart occupées par des modistes, qui firent du passage un lieu à la mode jusqu’au Second Empire. Une selle de bal y était aménagée : « A son ouverture, les étudiants et les grisettes s’y transportèrent en foule ; les commis de magasins des rues Saint-Martin et Saint-Denis les imitèrent si bien, que bientôt ils dominèrent par le nombre. Les modistes, les femmes galantes et entretenues s’y donnèrent rendez-vous, et la société fut complète », écrivait-on en 1830. Cette salle fut transformée en 1848 en théâtre, administré par le père de Rachel qui y prit ses premiers cours. En 1853, le passage fut acquis par le général ottoman Ben-Aïad, qui y trouvait ressemblance avec les bazars de Tunis. Son fils Ahmed le fit démolir en 1899, pour ouvrir la rue Bachaumont.