Jean de La Bruyère naît ici en 1645 ; avocat au Parlement de Paris, il mène la vie retirée d’un sage. Le 15 août 1684, il devient grâce à Bossuet le précepteur d’histoire du duc de Bourbon. A la cour, son regard caustique trouve un vaste champ d’observations. Les « Caractères, ou les mœurs de ce siècle » paraissent en 1688, revanche du talent et de l’esprit sur la naissance et la fortune. « Je rends au public ce qu’il m’a prêté, j’ai emprunté de lui la matière de cet ouvrage… » déclare-t-il dans la Préface. Le succès du volume est immédiat ; les contemporains s’y reconnaissent, et très vite des clefs circulent. En 1696, à la veille de mourir d’une apoplexie, le moraliste, élu à l’Académie française en 1693, met la dernière main à la 9e édition.