« Nous retournerons tous au Bateau-Lavoir, nous n’aurons vraiment été heureux que là… » Jusqu’à sa mort, Picasso (1881-1973) garde la nostalgie du Montmartre rural de sa jeunesse, avec ses fermes, ses vergers et ses cabarets pittoresques. Arrivé sur la Butte à 19 ans, il prend ici en 1904 un atelier où il exécute les dernières œuvres de sa période bleue, celles de la période rose, inspirées par ses amours avec Fernande Olivier, et les « Demoiselles d’Avignon » (1907), prélude au cubisme. Alors plus connue sous le nom de « Maison du Trappeur », l’ancienne manufacture de pianos, divisée en ateliers d’artistes vers 1889 et rebaptisée par Max Jacob, a vu ses vastes baraquements de bois, labyrinthe de coursives et d’escaliers, réduits en cendres lors d’un incendie le 12 mai 1970.