Sélectionner une page

Devant la progression constante des embouteillages dans la capitale, une ingénieur conçoit vers 1845 un premier projet de chemin de fer urbain, dit « métropolitain » en 1873 et communément abrégé en « métro » dès 1891. Mais les conseillers municipaux veulent un réseau autonome contre l’avis des compagnies de chemin de fer, soutenues par le gouvernement, qui préconisent d’y ajouter la desserte des banlieues, et les partisans des viaducs s’opposent à ceux des souterrains. L’imminence de l’Exposition universelle de 1900 oblige à trancher. La Ville l’emporte, la déclaration d’utilité publique est votée le 30 mars 1898, et les travaux commencent sous la direction de Fulgence Bienvenüe (1852-1936). Cet ingénieur en chef des services municipaux depuis 1891 avait enseigné les mathématiques à Charles de Foucauld. Son projet comporte 6 lignes sur 65 km ; la priorité est donnée à la ligne n°1, ouverte le 19 juillet 1900. Elle relie la porte de Vincennes à la porte Maillot, dessert le Grand Palais et l’Exposition et connaît aussitôt le succès, avec 16 millions de voyageurs en 6 mois !