En 1774, le sieur Sandrin acquiert, au cœur du village de Montmartre, une propriété d’un arpent et demi afin de s’y faire construire une luxueuse maison de campagne, ou « folie ». Revendue à un marchand de vin en 1795, elle est transformée en clinique en 1806 par le docteur Prost, spécialiste des maladies mentales. Ce disciple de Pinel, en rupture avec la tradition qui maintenait les aliénés enchaînés dans les asiles, expérimente des traitements novateurs. « Le traitement moral est quelquefois plus efficace que les secours de l’art. Il faut être par caractère disposé à cette douce bienveillance, qui, ne se démentant jamais, inspire et fixe la confiance du malade et l’amène à faire sans effort ce qui convient à son état ». Le succès ne tarde pas, surtout auprès une clientèle d’écrivains et d’artistes fatigués ou dépressifs, et le docteur Esprit Blanche reprend en 1820 un établissement déjà célèbre. Avec son épouse, animée des mêmes sentiments philanthropiques, il s’attache à faire mener une paisible vie de famille à ses pensionnaires. Le plus illustre, à partir de 1841, se nomme Gérard de Nerval : « Ici a commencé pour moi ce que j’appellerai l’épanchement du songe dans la vie réelle »…