L’hôtel, édifié en 1732 par l’architecte Gaubier, est légué en 1746 par la comtesse de Choiseul à son neveu César Gabriel ; ambassadeur, puis ministre, le comte de Choiseul va faire une brillante carrière : en 1762 il est titré Duc de Praslin. Il attache son nom à sa demeure agrandie, embellie et occupée de 1745 à 1765. En 1768, l’hôtel est vendu au père du comte de Saint-Simon, fondateur du Saint-Simonisme. Loué en 1800 au savant Adamson, il passe en plusieurs mains avant d’échoir en 1876 à une propriétaire qui réalise jusqu’à sa mort des travaux particulièrement malheureux. En 1886, l’hôtel est adjugé à l’Etat qui établit dans ses dépendances la Caisse nationale d’Epargne. Malgré ses mésaventures, l’édifice demeure un témoin attrayant de l’architecture du XVIIIe siècle.