Sélectionner une page

En 1713, l’architecte Germain Boffrand édifia cet hôtel pour le vendre à J.B. Colbert de Torcy, neveu du grand Colbert. Eugène de Beauharnais le racheta en 1803 aux héritiers du duc de Villeroy, et confia sa remise en état à Nicolas Bataille. Nommé vice-roi d’Italie, il participa à toutes les guerres napoléoniennes, sans pouvoir l’habiter plus de quelques semaines. En 1818, le roi de Prusse l’acquit et, après plusieurs séjours, y fit installer sa légation diplomatique. Après la création mouvementée de « Tannhaüser » à l’Opéra de Paris en 1861, Richard Wagner résida ici quelque temps. Devenu entre-temps le siège de l’ambassade allemande, l’immeuble a fait l’objet d’une restauration de très grande qualité, effectuée de 1965 à 1967.