Sélectionner une page

Bâtie à l’emplacement d’une basilique mérovingienne plusieurs fois reconstruite, l’église actuelle est un monument composite : clocher du XIIe siècle surélevé au XVIIIe siècle, cœur de 1429, nef élargie au XVe siècle. En 1621, l’architecte Lepautre éleva un beau portail classique, aujourd’hui détruit, et en 1712, on construisit derrière le chœur la chapelle de la Vierge, en forme de rotonde coiffée d’une coupole. De 1863 à 1867, la façade fut alignée sur le boulevard de Strasbourg récemment percé, en ajoutant deux travées, légèrement plus élevées que les autres ; le nouveau portail, orné d’une peinture sur lave émaillée de Balze, représente les principaux éléments de la vie de saint Laurent. Ces travaux furent exécutés sous la direction de Constant Dufeux.