Napoléon III souhaite faire construire une nouvelle église dédiée à saint Eugène, en souvenir d’Eugène de Beauharnais, son oncle. Les plans de l’édifice, d’abord confiés à Lusson, furent repris par Boileau, plus connu pour la conception des magasins du Bon-Marché. Derrière une façade d’inspiration médiévale constituée de trois portails sculptés de hauteurs différentes, l’architecte utilisa pour la première fois dans un église une structure entièrement métallique : fonte creuse pour les colonnes, les galeries et les tribunes, fer pour les arcs en ogive. Seuls les murs restaient en pierre. Cependant, le décor, inspiré de la Sainte-Chapelle, créait l’illusion d’un Moyen Age retrouvé. Construction en 20 mois de 1854 à 1855. Restauration complète en 1987.