Sélectionner une page

Peut-être utilisée comme observatoire par les astrologues de Catherine de Médicis, cette colonne faisait partie de l’hôtel édifié par Jean Bullant entre 1572 et 1584, et communiquait avec les appartements de la reine par une porte située à la hauteur du premier étage. L’hôtel dit de la Reine, puis de Soissons, car il fut acheté en 1606, restauré et agrandi par Charles Boubon-Condé, comte de Soissons, occupait un quadrilatère qui serait aujourd’hui limité par les rues Berger, Vauvilliers, Coquillère et Sauval. Son jardin s’étendait jusqu’à la rue du Louvre. Transformé en maison de jeux au début du XVIIIe siècle, ce vaste édifice fut détruit en 1748.