Belleville fut longtemps réputée pour l’exploitation de la pierre à plâtre. Le plâtre est produit par la calcination et le broyage du gypse, dont le sous-sol de la colline est particulièrement riche. Elle fut très tôt exploitée, sans doute dès le haut Moyen Age, et l’extraction se fit d’abord à ciel ouvert. Le développement de l’urbanisme parisien au XVIIIe siècle provoque une recrudescence de l’activité souterraine des carriers, qui creusèrent de plus en plus, sans souci de sécurité publique. Un grave effondrement, survenu en 1778 rue de Ménilmontant, fit sept victimes et entraîna l’interdiction de toute exploitation souterraine dans les plâtrières de Belleville, Ménilmontant, Charonne et Bagnolet. La dernière carrière, celle du Père Rousset, située en bordure du boulevard Mortier, cessa ses activités vers 1880.